Hospitalisé d'office, un individu s'en prend violemment à sept membres du personnel de Belair !

12/07/2018 01:08

20180712010856.jpg

Youssef, 27 ans, était jugé ce mercredi pour violences aggravées par deux circonstances sur 7 personnes, infirmiers ou médecins de l'hôpital Belair.

Encourant 14 ans de prison, puisqu'en récidive, le prévenu a demandé un délai long pour préparer sa défense.

Le 4 juillet dernier, le prévenu avait fait l'objet, par décision préfectorale, d'une hospitalisation forcée dans l'établissement psychiatrique Belair. Si le fond de l'affaire ne sera évoqué que lors de son jugement, nous savons d'ores et déjà qu'il s'en ai pris violemment au personnel suite à une forte émotion. « Mon client, d'habitude si calme, est passé ces trois derniers mois de l'autre côté de la réalité » expliquait Maître Delgenès, son avocat. Youssef a cependant admis « avoir déconné », s'adressant directement aux 5 victimes présentes sur le banc des parties civiles et s'excusant. Les victimes, elles, justifiaient d'ITT de 0 à 15 jours. L'expertise psychiatrique du prévenu révélait une impulsivité pouvant être dangereuse et une altération du discernement au moment des faits.

Condamné en novembre dernier à 2 ans d'emprisonnement pour détention de stupéfiants, il est donc actuellement incarcéré à la maison d'arrêt de Charleville-Mézières jusqu'en juin 2019. Avec 11 mentions à son casier et les faits étant relativement graves, le Parquet a requis un mandat de dépôt à la maison d'arrêt de Châlons en Champagne, qui possède une unité de soins, ce qui a fini de mettre le prévenu hors de lui. La présidente a donc demandé à ce qu'il soit emmené hors de la salle d'audience jusqu'au délibéré.

Le jugement est finalement renvoyée au 27 septembre prochain. En attendant, le prévenu sera bien transféré à Châlons dans l'attente de son jugement et une nouvelle expertise psychiatrique a été demandée, confiée cette fois à un médecin qui ne travaille pas à Belair. 

 

Rédigé par

Partager :

Commentaires

Aucun commentaire.

Pour laisser un commentaire vous devez Vous connecter ou Créer un compte