Connexion | Créer un compte

Homicide au camping de Givet : Le procès se poursuit avec des témoignages cruciaux !

11/10/2016 19:36

Le procès de trois individus se poursuit dans l'affaire de l'homicide au camping de Givet, le 26 avril 2014. La directrice d'enquête a d'abord été entendue ce mardi matin à la barre (voir le résumé de la matinée ici), puis l'audience a repris l'après-midi avec l'intervention du médecin légiste. Celui-ci a déclaré avoir relevé dix à quinze traces de coups au minimum. Et d'ajouter que c'est bien l'hématome sous-dural qui a provoqué la mort de la victime. Le voisin de caravane du défunt a ensuite été questionné. Il a reconnu avoir entendu des bruits vers 4 heures du matin, la nuit des faits. Deux heures après, cette nuit-là, c'est un des accusés, Elvis, qui est venu frappé à la porte du voisin pour le prévenir qu'un homme était allongé par terre. Le voisin a donc appelé les secours. Il n'aurait pas entendu les nombreux coups échangés. Enfin, les jurés ont entendu un dernier témoin ce mardi en fin de journée : un ami des deux jeunes accusés. Il était présent avec eux au camping, mais était parti se coucher au moment des faits. Il n'a pu que réciter ce que lui avaient confiés ses deux camarades : qu'ils avaient « fait une connerie » en frappant un autre homme. Elvis a confirmé. Camille a tout réfuté, précisant qu'il n'a jamais ''touché'' la victime. L'avocat général a alors posé cette question au dernier témoin : « Vous ont-ils dit pourquoi ils l'ont frappé ? » Ce à quoi le jeune homme a répondu : « Le père de Camille avait raconté qu'il (la victime) volait dans le camping et avait violé quelqu'un ». Une dénonciation que l'on sait mensongère mais qui serait à l'origine du passage-à-tabac ayant conduit à la mort de la victime. C'est ce pourquoi Pascal, le père de Camille, figure aussi dans le box des accusés au même titre que Camille et Elvis.

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter or Créer un compte