Ardennes : Les infracteurs dans la ligne de mire de l'Equipe Rapide d'Intervention

16/04/2018 14:21

20180416142131.JPG

Ce lundi matin, l'Escadron Départemental de Sécurité Routière a procédé à un contrôle des flux à Tournes, sur la nationale reliant Hirson à Charleville-Mézières, par l'intervention de l'ERI, l'Equipe Rapide d'Intervention.

Unité spécialisée de sécurité routière, l'ERI est dédiée principalement aux voies rapides et autoroutes. Son intervention est planifiée afin de privilégier les créneaux horaires propices aux infractions. Elle peut aussi concourir à la recherche de malfaiteurs lors d'opérations d'envergure. Enfin, elle assure sur le réseau une présence dissuasive.

Elle a pour mission au quotidien de réprimer toutes les infractions graves génératrices d'accidents, en particulier les grands excès de vitesse, mais plus généralement tous les comportements déviants sur la route : non-respect des distances de sécurité, changements de files irréguliers, usages de distracteurs ou encore des dépassements dangereux.

Dans le cadre de ses interventions, l'unité opère à bord d'un véhicule modifié (VRI : Véhicule Rapide d'Intervention) développant une puissance de 300 chevaux et une vitesse allant jusqu'à 270 km/h : 0 à 100 km/h en 5 secondes, 0 à 200 km/h en 21 secondes.

Le pilote de l'ERI, Adjudant Chef au sein du Peloton Motorisé de Charleville-Mézières, revient sur sa formation et le VRI

En 2017, on relève 786 suspensions administratives, zones police et gendarmerie confondues, dont 60% pour alcoolémie et 26% pour excès de vitesse, avec 19 immobilisations et mises en fourrière pour de excès de vitesse de 50 km/h ou plus.

En 2018 et à ce jour, on relève déjà 287 suspensions dont 53% pour alcoolémie et 28% pour excès de vitesse (avec 10 immobilisations et mises en fourrière).

 

 

Une interview est disponible pour cet article

Rédigé par

Partager :

Commentaires

Aucun commentaire.

Pour laisser un commentaire vous devez Vous connecter ou Créer un compte