Connexion | Créer un compte
Robin Schulz - All We Got (feat Kiddo)

Titre diffusé

Robin Schulz
All We Got (feat Kiddo)

Harcèlement moral à la centrale de Chooz, l'Autorité de Sûreté Nucléaire dépose un article 40 auprès du Procureur de la République

30/12/2020 - 07:53 - Rédigé par Candide Blomme

Harcèlement moral à la centrale de Chooz, l'Autorité de Sûreté Nucléaire dépose un article 40 auprès du Procureur de la République

Arnaud Begin, Chef de Service délégué à l'ingénierie à la centrale nucléaire de Chooz, est actuellement en procédure auprès du Conseil des Prud'hommes, à l'encontre de ses employeurs, pour des faits de harcèlement moral.

Lorsqu'il prend ses fonctions en septembre 2018, le Chef de Service de l'Ingénierie est en arrêt pour longue maladie. Arnaud Begin, sans jamais avoir été reçu par sa hiérarchie, doit alors gérer 30 agents, sans pouvoir, faute d'habilitation, exercer les missions qui lui incombent dans ses nouvelles responsabilités.

Arnaud Begin, Cadre Supérieur pour EDF, et victime de harcèlement moral, revient sur ses débuts à la centrale de Chooz

Au retour de son arrêt maladie, le Chef de Service de l'Ingénierie ne supporte pas l'emprise d'Arnaud Begin sur ses fonctions et tout se détériore. Après avoir dénigré son travail, le Chef de Service lui retire, sans même le prévenir, sa fonction de gouverneur d'usage, représentant 50% de son temps de travail.

La descente aux enfers commence pour Arnaud Begin, qui est alors arrêté pour une grave dépression. A son retour, en mi-temps thérapeutique, on le met littéralement « au placard », l'isolant dans un bureau, sans téléphone et sans autorisation de déplacement, sauf accompagné de... son harceleur !

Nous sommes en octobre 2019 et monsieur Begin alerte alors sa hiérarchie. Quelques jours plus tard, un agent de son service dépose plainte contre lui pour agression sexuelle, une procédure sans aucun fondement qui sera finalement classée sans suite. C'en est trop pour Arnaud Begin, il tente de mettre fin à ses jours par deux fois.

Des enquêtes sont effectuées, par EDF d'abord qui nie toute forme de harcèlement, puis par l'ASN, l'autorité de sûreté nucléaire qui, elle, invite par courrier EDF à trouver des solutions de reclassement pour mettre fin à cette situation, qui fera, une fois de plus, la sourde oreille.

En septembre 2020, Arnaud Begin saisit le Conseil des Prud'hommes pour harcèlement moral et discrimination.

Son avocat, Maître Florian Auberson, revient sur leurs attentes à l'issue de cette procédure

Deux ans et deux tentatives de suicides plus tard, la situation n'ayant pas évolué, l'Autorité de Sûreté Nucléaire à déposé début décembre un article 40 du code de procédure pénale, qui signifie que « toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs. » Le procureur de la République reçoit donc les plaintes et les dénonciations et apprécie la suite à leur donner conformément aux dispositions de l'article 40-1.

Contactée à plusieurs reprises, la centrale de Chooz n'a donné suite à aucun de nos appels.

Deux interviews sont disponibles pour cet article

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter ou Créer un compte