Connexion | Créer un compte
RADIO 8 - Toujours plus de Hits

Titre diffusé

RADIO 8
Toujours plus de Hits

Un an de prison ferme sous bracelet électronique pour le chauffard de Noyers Pont-Maugis

25/05/2022 - 06:36 - Rédigé par Candide Blomme

Un an de prison ferme sous bracelet électronique pour le chauffard de Noyers Pont-Maugis

L'automobiliste impliqué dans l'accident qui a coûté la vie à un jeune homme de 26 ans dans la nuit du 27 au 28 mars à Noyers Pont-Maugis a été jugé ce mardi après-midi. Yves, 54 ans, comparaissait donc devant la chambre correctionnelle du tribunal judiciaire des Ardennes pour homicide involontaire par conducteur, aggravé d'un délit de fuite. Libéré le 10 mai dernier et placé sous contrôle judiciaire, c'est libre que le prévenu s'est présenté au tribunal.

A la barre, il expliquait avoir pensé percuter un scooter et avoir continué sa route, malgré les dégâts occasionnés par le choc sur son véhicule. Or, le résultat de l'autopsie pratiquée sur la victime démontrait que la victime était probablement couchée sur la chaussée au moment de l'accident, et que le véhicule lui avait roulé dessus puis traîné sur 98 mètres.

Anthony Rogissart, 26 ans, qui rentrait d'une soirée entre amis, était, semble-t-il, fortement alcoolisé (1,79 grammes d'alcool par litre de sang) et aurait titubé sur la chaussée avant de tomber. Souffrant d'un grave traumatisme crânien, il avait succombé à ses blessures dans le véhicule des secours.

Le casier judiciaire du prévenu ne comporte à ce jour qu'une seule condamnation pour défaut d'assurance et refus d'obtempérer, un délit qui pourrait signifier qu'il a tendance à fuir devant ses responsabilités. Cependant, prévenu le matin du 28 mars par un voisin qu'un automobiliste, auteur d'un accident mortel la nuit précédente, était recherché, il s'était aussitôt présenté à la gendarmerie.

Malgré une peine encourue de 10 ans de prison, il a finalement été condamné ce mardi à la peine de 3 ans d'emprisonnement, dont 2 avec sursis. Il effectuera cette peine sous DDSE, détention à domicile sous surveillance électronique. Le tribunal a également ordonné l'annulation de son permis de conduire pour une durée de 5 ans.

A l'issue de l'audience, les avocats des deux parties estimaient la peine juste et adaptée.

Maître Pauline Vidal, avocate du prévenu, au micro de Radio 8

Maître Agnès Le Borgne, avocate des parties civiles

Deux interviews sont disponibles pour cet article

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter ou Créer un compte